Quelques mots sur le Dragon Boat

By 17 avril 2014 Actualités No Comments
corporate games

Un Dragon Boat est une embarcation propulsée à la pagaie et dirigée par un barreur et sa gouverne. Traditionnellement le bateau se compose de deux rangées de 20 pagayeurs.

Les pagayeurs sont accompagnés d’un batteur et de son tambour pour donner la cadence et d’un barreur (soit 22 personnes). Il existe également des bateaux similaires, plus petits, composés de dix pagayeurs (small boat) et d’autres plus grands pouvant accueillir jusqu’à 100 pagayeurs (snake boat).

Un Dragon Boat standard mesure environ 12m de long sur 1m20 de large. Son poids varie entre 250 et 300 kg.

Le Dragon boat  est une embarcation folklorique ornée d’une tête de dragon à l’avant, ces bateaux sont souvent richement décorés.

Un peu d’histoire…

Le dragon Boat est né en Asie entre 200 et 300 av. JC. A cette époque, en Chine, on célébrait au début des grandes chaleurs et des épidémies, le réveil du très vénéré dieu Dragon jusqu’alors en hibernation. Ce dieu était invoqué car il était le maître des rivières et des mers, faiseur de nuage et de pluie et lui seul pouvait assurer de belles récoltes  et protéger les habitants des maladies. Ce rite prenait donc l’allure de combats de bateaux lors desquels la noyade de certains participants était considérée  comme un sacrifice.

L’origine du dragon Boat :

La légende raconte qu’il y a plus de 2000 ans, dans le royaume Chu au sud de la Chine, Qu Yuan, un poète et ministre intègre, se jeta dans la rivière Miluo. Par son geste, il souhaitait marquer sa désapprobation envers l’empereur de la dynastie Chu et dénoncer ainsi la corruption de cette époque. Les partisans de Qu Yuan tentèrent de lui porter secours mais malheureusement ce personnage très estimé fût sacrifié.

Le seul recours des villageois fût  de chercher à préserver l’âme du poète des mauvais esprits de la rivière  en frappant l’eau avec des rames et en battant du tambour et de leurs gongs.

Cet événement et commémoré aujourd’hui dans de nombreuses régions chinoises le 5ème jour de la 5ème lune (soit à la mi-juin). Ces festivals débutent par une cérémonie sensée réveiller les dragons et s’en suis de courses de Dragon Boat.

Cette pratique aurait pu rester locale et anonyme, seulement dans les années 70, l’office de tourisme de Hong Kong organisa un festival international de Dragon Boat dans le but de développer le tourisme sur l’île. Le pari fût relevé puisque très vite les images de ce sport atypique firent le tour du monde.

 40 ans plus tard, 50 millions de chinois pratiquent ce sport qui est maintenant présent sur tous les continents. Le Dragon Boat est le sport d’équipe ayant eu le plus fort développement international  ces dernières années.

Et en France ?

Le dragon Boat est apparu pour la première fois en France dans les années 90 mais connait un réel développement depuis 2005. Aujourd’hui on remarque que cette discipline suscite un grand engouement, notamment avec le développent des festivals amateurs qui accueillent pour les plus importants jusqu’à 40 équipes sur une même journée.

Quelque soit la manifestation (du challenge loisir à la compétition internationale) les manifestations de dragon boat sont toujours de grandes fêtes où règnent convivialité, fair-play et esprit d’équipe.